Pollution numérique, un enjeu écologique

On n’y pense pas forcément tous les jours, mais notre consommation de technologies de l’information et la communication a un impact non négligeable sur la planète (surtout à l’échelle des quelques 4 milliards d’êtres humains se connectant régulièrement à la toile) : envoi d’e-mails, consultation de votre profil facebook, stockage de photos ou de fichiers mais aussi changements réguliers de nos appareils (pour être à la pointe)… Tout ceci engendre une pollution numérique conséquente.

Pour utiliser tous ces services, vous faites appel à des données stockées dans des datacenters. Allumés 7j/7 et 24h/24, ils consomment beaucoup d’énergie (en électricité et en système de refroidissement).

Le saviez vous

  • Le secteur du numérique et de l’internet représente 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.
  • 20kg de déchets d’appareils électroniques par habitant par an
  • 80% des français utilisent internet tous les jours avec une moyenne de 18h par semaine
  • 45 millions de serveurs sont répartis sur toute la surface du globe
  • 10 milliards d’e-mails sont échangés chaque heure
  • 180 millions de recherches sont effectuées sur Google en une heure.

En ces longues journées de confinement, voici quelques pistes pour votre ménage de printemps numérique, tout en faisant un geste pour la planète :

  1. Votre boite e-mails, premier contenant de déchets numériques : on y stocke des mails non lus, contenant parfois des pièces jointes volumineuses… Commencez par faire le tri et supprimer tout ce qui est inutile ! En savoir +
  2. Votre cloud, qu’on appelle sauvegarde chaude, demande des ressources considérables pour vous permettre d’accéder à vos données à chaque instant En savoir +
  3. Recycler vos appareils électroniques : triez-les et si vous en avez plus l’usage, pensez à les rapporter dans votre magasin d’informatique afin de les recycler correctement. Ils peuvent peut-être être encore utiles. En savoir +
  4. Prenez de bonnes habitudes au quotidien afin que votre geste pour l’environnement perdure ! En savoir +

Imprimer   E-mail